Points de douleur : Ce que vous devez savoir sur vos clients potentiels

Ajouté à Business — février 25, 2022

Share Post

Connaissez-vous bien vos clients potentiels ?

Il est probable que vous ayez développé au moins un avatar simple de votre cliente. Vous connaissez son business, son âge, ses revenus et son niveau d’éducation. Vous savez où elle vit, combien d’enfants elle a et quels sont ses plus grands rêves.

Mais savez-vous vraiment ce qui la motive ?

Il ne s’agit pas seulement de savoir ce qu’elle veut (nous voulons tous plus d’argent et de temps libre, on est bien d’accord ;-)), mais surtout de savoir quels sont ses principaux points de douleur. Si vous comprenez cela, vous serez non seulement en mesure de mieux créer des programmes pour l’aider, mais votre texte de vente s’améliorera également de façon spectaculaire.

Imaginez : vous n’êtes pas à l’aise avec la technologie et tentant de bricoler votre site web, vous effacez tout le contenu de votre site web lors d’une simple mise à jour, alors la gestion du site web devient un énorme point douloureux pour vous. Imaginez maintenant que vous trouviez une Assistante Virtuelle qui non seulement travaille avec WordPress, mais qui partage calmement des exemples de la façon dont elle a sauvé les sites Web de clients après de tels désastres.

Elle a clairement abordé votre plus gros problème, et vous êtes convaincue !

Il en va de même pour vos clients potentiels. Montrez-leur que vous pouvez les aider à éviter ces difficultés – ou mieux encore, à les éliminer complètement – et vous créerez un lien immédiat.

Vous avez peut-être déjà une bonne idée de ce qui fait souffrir vos clients, mais si ce n’est pas le cas, vous avez de nombreux moyens de le découvrir.

  • Parlez-leur. De quoi se plaignent-ils ou que demandent-ils le plus souvent ?
  • Écoutez les forums, les réseaux sociaux et les autres endroits que fréquente votre audience . Avec quoi se débattent-ils ?
  • Sondages auprès de vos lecteurs. Elles peuvent constituer une riche source d’informations sur n’importe quel marché. Accordez une attention particulière aux mots et aux phrases que vos lecteurs utilisent pour décrire leurs problèmes.
  • Gardez un œil sur vos concurrents. Quels sont les problèmes auxquels ils s’attaquent ?

Une fois que vous aurez découvert les principaux points de douleur de vos clients idéaux, vous disposerez d’un outil puissant que vous pourrez utiliser non seulement dans votre texte de vente, mais aussi pour définir vos offres de programmes et de services. Si vous pouvez aider vos clients à surmonter les problèmes les plus douloureux auxquels ils sont confrontés – qu’il s’agisse d’un manque de confiance en soi ou de la peur de parler en public – vous deviendrez instantanément une ressource précieuse dans votre niche.

Et si vous intégrez ces mêmes points de douleur dans votre texte de vente, vos conversions augmenteront également de façon spectaculaire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Top Articles

OUI, Je suis prête

Mettez votre expertise en avant avec une offre gratuite ou à petit prix qui va apporter une valeur énorme avec un gain rapide et facile.

Êtes-vous prête pour une nouvelle victoire RAPIDE?

MBM AVEC ANNE VERGNOL

Un podcast sur le business de coach, vu par une coach

Journal d'une coach en ligne — AVEC ANNE

MON POURQUOI : Combattre la peur et foncer !

Ep. 01

Imaginez que je puisse me faufiler dans votre téléphone et discuter au coin du feu de tous les sujets qui vous torturent en ce qui concerne le fait de posséder ta propre activité de coach et de trouver le juste équilibre... Alors prends un siège et allons tuer le dragon du burn-out ensemble.

Sortir de ta zone de confort - IntervieW AVEC claire

Ep. 02

MES outils pour AVOIR une activité florissante en mode automatique

Ep. 03

Journal d'une coach en ligne

Suivez moi

Heureuse de vous accueillir!

J'aide les entrepreneures à débloquer leur potentiel et à reprendre leur business en main grâce à un marketing automatisé. Ici, systèmes et réseaux sociaux se mettent au service de nos grands rêves... et pas l'inverse !